Comment transformer nos plus gros handicaps en nos plus grandes forces ?

12 juillet 2018 | Développement personnel

Nous ctranscender nos handicapsonnaissons tous des exemples de personnes ayant surmonté d’importants handicaps pour accomplir de grandes choses. Pour beaucoup, cela reste des exceptions, parfois spectaculaires, comme dans le cas d’importants handicaps mentaux ou physiques. On peut citer les sportifs « paralympiques », le philosophe Alexandre Jollien, le physicien Stephen Hawking,…

Pour autant, il n’y a pas besoin d’avoir d’aussi énormes obstacles à surmonter pour se réaliser. Et, bien souvent, nous prenons nos faiblesses comme excuses pour ne rien accomplir de grand. Oui, nous avons tous des « handicaps », liés à notre enfance, notre éducation, notre condition physique, etc. Et nous avons tous la possibilité de les surmonter !

Des handicaps “ordinaires” à surmonter

Au-delà des exemples spectaculaires mentionnés ci-dessus, d’innombrables autres “ordinaires”, montrent que ce qui est en apparence notre plus grande limite, notre plus grande faiblesse, peut devenir notre grande force. L’écrivaine et coach Christine Lewicky, raconte par exemple dans son livre « Wake up » qu’elle avait toujours eu des complexes au niveau de son intelligence et en particulier de son écriture, dont elle a finalement fait le cœur de sa vie. Exemple autobiographique : j’étais une enfant extrêmement timide, solitaire, et eu de grandes difficultés à trouver ma place parmi d’autres. Maintenant, ma vie sociale est d’une richesse inouïe, et je mets les autres au cœur de ma vie, notamment professionnelle.

Peut-être cela reflète-t-il votre propre parcours, ou celui de gens que vous connaissez ? En fait, quand une personne réalise son potentiel et s’épanouit, c’est souvent dans un domaine qui était en apparence une faiblesse au départ. Pourquoi ?

Pourquoi se réalise-t-on sur la base de nos faiblesses ?

  1. Parce qu’un handicap (au sens propre du terme) implique de se dépasser pour arriver « au niveau »  des autres. Ce que l’on fait avec effort et donc une certaine part de conscience, d’intention. « Comment les autres font-ils ? » « Quelle stratégie mettre en place pour y arriver ? ». Cette dose de conscience, plus ou une moins grande, dans un domaine que d’autres prennent pour acquis, nous amène à développer des outils et des stratégies (plus ou moins conscientes) qui nous confèrent des ressources que les autres, pour qui la chose est ‘normale’ ou ‘facile’, n’ont pas.
  2. Enfin, le fait de consacrer notre attention à quelque chose développe notre connaissance dans ce domaine, notre vision du monde et lui donne une place proportionnellement plus importante que pour d’autres.

Alors si un domaine, un métier ou une activité vous attire, et que vous vous dites que nous n’avez pas les bons parents, les bonnes notes, etc pour cela… Rappelez-vous que le « cela » n’est pas un obstacle ! Cela demande des efforts certes, mais c’est le prix de grand accomplissement.

Quelle faiblesse pouvez-vous transcender?

Dans quel domaine vous sent(i)ez-vous inférieur, limité, démuni, en tant qu’enfant ou tout au long de votre vie ? Y a-t-il des envies récurrentes, en apparente contradiction avec ce « handicap », et qui vous attirent ?

« C’est qu’on redoute le plus dont nous avons le plus grand besoin. »

C’est notre mental qui nous retient et se cherche des excuses ; notre Moi profond (inconscient,…) sent qu’il y a là quelque chose de passionnant, une opportunité de se dépasser et peut-être d’apporter le meilleur de nous-mêmes au monde.

La 1ère étape est la prise de conscience. Repensez à votre enfance, à vos complexes d’ado, à vos « je ne peux pas », « j’aimerais bien, mais… »… Notez vos éléments de réflexion par écrit, laissez mûrir et passez à l’action !

N’oubliez pas que vous avez en vous toutes les ressources dont vous pouvez avoir besoin, il s’agit « juste » de les activer. Souvent, on préfère refouler nos faiblesses, les nier, et trouver des parades.

Conscientiser vos points faibles, permet, en y accordant votre attention, de mettre des mots et rapidement, de trouver des pistes de solution.  Explorer vos zones d’ombres, qu’ont-elles à vous apprendre ? Ensuite, passez à l’action, lancez-vous de petits défis, célébrez et consignez vos petites et grandes victoires par écrit pour en laisser une trace.

“C’est notre lumière, pas notre part d’ombre, qui nous effraie le plus. Nous nous demandons, qui suis-je pour oser être brillant, magnifique, talentueux, fabuleux ?” (M. Williamson)

Et si votre part d’ombre était une source de lumière et la clé de votre épanouissement ?

A lire également

Rétroliens/Pings

  1. Filtrer ce qui rentre dans le champ de notre conscience - Je veux une vie extraordinaire! - […] Comment transformer nos plus gros handicaps en nos plus grandes forces ? […]

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Logo du site Je veux une vie extraordinaire!

Construire sa réussite. Oser le changement.

Trouvez ici de l'inspiration, des idées et des outils pratiques pour booster votre réussite et vous créer la vie dont vous rêvez.

Pour recevoir le guide "10 techniques pour booster votre vie et surmonter l'insatisfaction" ainsi que des nouvelles, offres et bons plans mensuels (newsletter), il suffit de laisser vos noms et email ci-dessous.

Bonne visite!

Vous êtes maintenant inscrit. Merci!