Réveillons-nous! Liberté, écologie, développement personnel – tout est lié

Croyez-vous que « faire des efforts pour la planète » pourrait restreindre votre liberté?

Alors que la plupart d’entre nous (j’utilise délibérément le ‘nous’ généralisant pour simplifier la lecture dans le reste du texte) articulons toute notre vie autour des (non-)choix des autres:

  • Nos horaires, dictés par notre employeur (/l’école), jusqu’à nos vacances et nos moments de repos ; allouant des plages fixes à chaque activité sans aucune flexibilité
  • Nos achats, largement influencés par les modes, les choix des lobbys, les messages de la publicité, des assortiments des grandes surfaces (acheter un produit juste parce qu’il est en action…)
  • Nos loisirs, par les gens autour de nous (« il faut absolument que tu fasses ça! »), la pub, ou nos points cumulus
  • Notre maison (=refuge, chez soi, nid,…), où on se prend la tête à ranger, nettoyer, chercher, parmi la surcharge d’objets, de papiers, de nourriture, vêtements,…

et on attend la retraite, parfois sans savoir davantage ce que l’on veut faire de toute cette liberté, tablant (sans vraiment comprendre comment) sur le fait que la société nous permette de continuer notre train de vie en récompense des sacrifices concédés pendant 30 ou 40 ans…

Réveillons-nous!

Et si nous osions au moins nous poser la question de nos besoins réels, à nous, de notre corps, de notre esprit: « qu’est-ce que j’aime vraiment? »? Sortons de l’état « mental » permanent, des ‘il faut/je dois’. « Qu’est-ce qui me fait vibrer, me sentir vivant-e, vraiment? »

Revisitons nous croyances/convictions, sur nous, les autres, le monde. Osons essayer des choses nouvelles, celles proposées par notre cœur (cette idée irrationnelle voire complètement folle qui revient encore et encore: c’est probablement la plus sensée de toute!), apprenons à sentir/observer ce que cela génère en nous. Est-ce notre voix ou celle, projetée, de quelqu’un d’autre?

Sortir du moule

Oui, sans nulle doute, à l’image du « panier de crabes », nos proches, à coup de légères inquiétudes, de regards surpris, de conseils raisonnables, essayeront (inconsciemment) de nous ramener parmi eux, dans le confort terne de l’inconscience. Autorisons-nous à ne pas être compris, au moins un temps. Alimentons notre flamme – au risque de souffrir d’étouffement pour le reste de notre vie -, et quand elle brillera avec suffisamment d’éclat, les autres s’y intéresseront, et malgré leurs appréhensions, viendront s’y inspirer, s’y réchauffer. On est bon pour personne quand on est malheureux ou même juste « ok ».

Oser briller

Et que croyez-vous qu’il se passe, quand vous nous éveillons, à l’écoute de notre cœur, de nos besoins ; à s’autoriser à faire ce qu’on veut, quand, où et avec qui nous voulons, vraiment? Non seulement nous brillons et aidons les autres à briller à leur tour, mais nous arrêtons aussi de consommer comme des canards qu’on gave ; parce que nos besoins profonds (sécurité intérieure) sont simples et beaux, proches de l’essentiel ; et que nous n’avons plus besoin de compenser nos frustrations latentes et quotidiennes en se remplissant de n’importe quoi!

Et s’harmoniser avec ce qui nous entoure

Être éveillé, connecté à soi, c’est aussi être conscient que l’on fait partie d’un Tout (-> la « planète » du début) et s’harmoniser naturellement avec, au moins jusqu’à un certain point.

La plus grosse part de notre consommation absurde et effrénée est due à l’inconscience profonde et tellement peu naturelle qu’on s’en libère assez rapidement une fois qu’on s’autorise, par exemple, à faire au moins une activité « professionnelle » (celle qui occupe la plus grande part de votre temps) avec laquelle on se sente réellement en accord.

Et si nous autorisions à nous poser des questions?

« Un cavalier fonçait sur une route. Un paysan qui le vit passer lui cria: « Et où allez-vous comme ça? ». Le cavalier: « Je ne sais pas, demandez au cheval! ».

Et vous, où allez-vous?

Suggestions de lectures sur ce blog:

=> Qu’est-ce que tout cela vous inspire? Et si vous vous faisiez le cadeau de l’exprimer? 🙂

L’infini pouvoir de l’intuition

L’infini pouvoir de l’intuition

Comment révéler en soit une boussole d’une puissance infaillible et l’utiliser pour contribuer à l’éveil de la conscience du monde ? C’est ce que je vous propose de découvrir à travers l’infini pouvoir de l’intuition.

Qu’est-ce que l’intuition ?

pouvoir de l'intuitionL’intuition est la voix qui vient de l’intérieur de nous, celle du cœur, de notre « moi profond ». Elle se distingue de la voix du mental, de la raison.

L’intuition, que j’aime bien appeler « petite voix intérieure », s’exprime en nous de manière subtile, légère, mais également avec une force d’évidence. On la perçoit sous forme d’une image, d’un mot, d’une idée, d’une sensation.

Vous-mêmes, vous sentez-vous en tout temps connecté et à l’écoute de votre intuition ?

Cependant, cela n’est souvent pas facile de l’entendre. En effet, notre culture et notre éducation ne nous y aident pas.

Facteurs culturels qui nous coupent de notre intuition :

  • tendance à concentrer notre attention sur ce qu’il se passe à l’extérieur de nous plutôt qu’en nous, chercher les solutions à l’extérieur (exemple : publicité et “remèdes-miracles”)
  • culture du cerveau rationnel : avoir le mental (tête) en activité permanente et être peu connecté à notre corps
  • être toujours dans l’action, dans le « faire », plutôt que dans « l’être »
  • peu de conscience de nos besoins profonds (message parentaux “sois fort”, “ne sois pas triste”,…)

Heureusement, cela commence à évoluer, et surtout, les moyens d’y remédier sont simplissimes. Attention, j’ai bien dit « simple » et non pas facile ! Mais en soit, c’est simple.

Comment apprendre à se connecter à son intuition ?

Voici 4 axes qui sont liés les uns aux autres et qui vous permettront de découvrir l’incroyable pouvoir de l’intuition. Je les développe sous forme plus concrète juste après.

  • Augmenter son niveau de conscience, de présence
  • Accroître sa sensibilité, sa connexion à son corps
  • Cultiver le calme et le silence intérieur
  • Travailler sur soi, sur ce que l’on veut devenir, s’enrichir de l’intérieur d’abord

En pratique

Plus concrètement, il s’agit de mettre dans sa vie quotidienne les activités/aspects suivants :

  • Méditation, respiration, yoga (reiki,…)
  • Des temps de solitude choisie, des temps de silence et de calme, sans rien faire
  • Le lien à la nature : promenade, détente, culture (plantes de balcon, de jardin, potager,…)
  • Lire, écouter… des outils de développement personnel, pour mieux se connaître (valeurs, mission, croyances,…)
  • Cultiver sa relation au corps : marche à pied, sport, relaxation, massage, sexe… -> se focaliser sur ce qui nous fait du bien, même avec effort (discipline)
  • Cultiver la conscience de l’instant présent (5 sens, observation des pensées,…)
  • Mettre plus de conscience dans son quotidien (gestes, alimentation, finances,…)

Qu’a-t-on à gagner à se connecter à son intuition et cultiver sa vie intérieure ?

  • Etre mieux, tout simplement. Bien avec soi-même (santé physique, bien-être), et donc mieux avec les autres
  • Vivre intensément, en accord avec ses valeurs
  • Se libérer de la peur (s.l.), du stress, des angoisses et des dépendances
  • Prendre des décisions rapides, claires, sereines et définitives -> on épargne beaucoup d’énergie, de volonté tout en étant plus efficace

A un niveau supérieur, cela donne :

  • La liberté de vivre selon ses propres rythmes, principes et buts plutôt que ceux des autres ; être pleinement aux commandes de sa vie et de tous ses choix.
  • Réaliser ses rêves et exprimer son plein potentiel
  • Offrir le meilleur de soi-même aux autres, rayonner et contribuer à accroître la conscience globale de l’humanité.

Un enjeu supérieur : l’éveil des consciences

On y est ! L’enjeu de se connecter à soi, au-delà de sa propre existence consiste à participer à l’éveil de la conscience humaine. Qui, par ailleurs, se manifeste de manière inédite en ce début de 21e siècle.

Quels en sont les signes ?

Innombrables ! Cela va du micro-projet de coopératives de femmes dans les pays du Sud à la recherche et l’innovation dans les domaines médicaux, des énergies, des matériaux, en passant par l’intelligence artificielle. A cela s’ajoute l’envie  de mieux comprendre la nature, une envie fréquente de retour aux sources. C’est ainsi qu’on constate un engouement pour le développement personnel, une alimentation plus saine, des modes de vie moins polluants…

En résumé, nous vivons une période passionnante et sans précédent dans l’histoire de l’humanité, et cela commence par chacun d’entre nous, à l’intérieur de nous, pour un effet démultiplicateur.

A lire aussi pour découvrir l’incroyable pouvoir de l’intuition :