Changement, vous dites ?

Changement, vous dites ?

changement

Actuellement, l’humanité connaît une évolution exponentielle dans toutes sortes de domaines liés à la technologie (énergies, intelligence artificielle…). Cela entraîne une multitude de changements dont plusieurs sont perceptibles au quotidien. De surcroît, cela donne l’impression que ‘tout va toujours plus vite’. Or le changement peut également être vu comme une source d’opportunités permettant d’évoluer, aussi bien individuellement que collectivement.

Au-delà des aspects concrets se joue également un éveil des consciences. Cet éveil se traduit par l’engouement pour le développement personnel, les médecines dites alternatives, l’évolution des comportements en termes d’alimentation (végétarisme, bio,…). On observe également une multitude d’initiatives locales et citoyennes. Celles-ci sont visibles partout sur la planète (agriculture, ONGs, coopératives, accès à l’éducation, énergies alternatives, éducation à la paix, etc.).

Un processus déstabilisant

Tout ceci forme un contexte merveilleusement porteur d’espoir et stimulant, tout en représentant au quotidien un défi potentiellement déstabilisant. Comme l’illustrent l’évolution exponentielle des technologies, le statut d’employé de moins en moins symbole de sécurité, l’automatisation, la conciliation vie privée/vie professionnelle, les modes de vie et notre relation à l’argent… Le changement est un processus par définition troublant, parce qu’il nous amène à modifier nos repères, notre vision du monde.

Quelle réponse au changement ?

A chacun de voir comment il veut répondre à ce changement : résistance ou opportunité ?

La résistance à ce qui est, comme un nageur qui lutte contre le courant d’une rivière, génère de l’épuisement et de la souffrance. La voie la plus saine est donc d’utiliser l’énergie du changement pour sa propre évolution. Plus ou moins directement, nous contribuerons également à celle de l’humanité. Cela ne revient pas à se laisser porter ! Je reprends et développe ici l’analogie de Jim Rohn :

Construisez une voile à votre bateau pour utiliser le vent (les circonstances), tout en maîtrisant votre cap !

Une belle navigation implique :

  • de savoir où l’on est (connaissance de soi),
  • de se fixer un cap (objectif),
  • d’améliorer ses compétences en navigation et son quotidien à bord (outils de développement personnel),
  • de prendre soin de son embarcation (habitudes quotidiennes),

… le tout pour être prêt à traverser des tempêtes, tout en gardant le cap et en persévérant jusqu’au port de destination.

Témoignage

Je sors tout juste moi-même d’une série de 3 grands changements (1 provoqué et 2 venant des circonstances, tous positifs au premier abord). Ceux-ci se sont enchaînés en peu de temps et, combinés les uns autres, ont entraîné des changements à tous les niveaux et presque dans tous les domaines de ma vie. J’ai expérimenté une nouvelle fois l’importance d’un travail intérieur préalable. Malgré le fait d’avoir formulé ma mission de vie, mes objectifs à court moyen et long terme, d’avoir une discipline positive (un ensemble d’habitudes qui me font du bien) et de nombreux outils, j’ai été déstabilisée comme jamais depuis des années. C’est en me mettant au calme, et en reprenant (avec efforts) mes bonnes habitudes et rituels, que j’ai pu retrouver (c’est en cours), mon niveau d’énergie habituel.

Mais plus que ça, en à peine 2 mois, j’ai grandi intérieurement. Plus que je ne l’ai fait en plusieurs années. Sortir de ma zone de confort encore et encore au quotidien m’a intensément troublée pendant quelques semaines. Toutefois, cela m’a également permis d’élargir considérablement mes ressources intérieures et de voir émerger au cœur du changement, des champs de possibilités immenses et insoupçonnés jusque là. Sans ma richesse intérieure, construite années après années par le « développement personnel », je n’aurais pas pu accueillir tout ça.

Apprivoiser le changement pour réaliser ses rêves

C’est dans le changement que réside l’expression de tout notre potentiel. Plus on est riche intérieurement, plus on est capable de gérer de gros changements, d’élargir notre carte du monde et de « booster » notre évolution.

Quels sont vos rêves, que voulez-vous accomplir, quelles genre de relations voulez-vous vivre et avec qui ? Qui voulez-vous devenir ? Que voulez-vous faire pour atteindre cela ?

Pour comprendre le changement et disposer d’outils pour l’apprivoiser : Oser le changement ? Suivez le guide…

A lire également :

Transitions de vie

Transitions de vie

transitions de vie

Je souhaite évoquer dans cet article le concept de transitions de vie développé par W. Bridges dans son livre intitulé Les transitions de vie – Comment s’adapter aux tournants de notre existence. Un ouvrage qui m’est cher car le concept évoqué permet de mettre des mots sur un ensemble de ressentis justement flous et indéfinis, et ainsi de vivre sereinement les périodes les plus troublantes de l’existence.

Alors que je développe actuellement une méthode complète, pas-à-pas, pour apprivoiser et réussir ses changements de vie, le concept de transitions de vie, apparaît comme une clé essentielle pour apprivoiser la peur du changement.

Qu’est-ce qu’une transition de vie ?

Selon W. Bridges, une transition correspond à l’ensemble des manifestations intérieures (à soi) liées à un changement dans votre vie. Une phase d’entre-deux, entre un état initial et un nouvel état qui n’est pas encore vraiment là. Par exemple : la phase de questionnement entre le moment où l’on a décidé d’une réorientation professionnelle et celui où l’on se trouve pleinement dans une nouvelle situation. Ou encore le « baby blues » d’une jeune maman qui se rend compte soudainement que sa vie a irrémédiablement changé… Le changement peut être effectif à l’extérieur, mais ses répercussions à l’intérieur de soi peuvent durer bien plus longtemps.

Comment reconnaître une transition ?

La phase de transition se manifeste par des questionnements, des remises en question, parfois par une envie inexplicable de retour en arrière, un sentiment « qu’il n’y a plus rien de sûr, de solide », une désorientation… alors même que votre vie va bien et que vous savez ce que vous voulez. Cette phase existe, que le changement soit désiré ou non, et il peut être perçu comme positif ou négatif !

Se rassurer

La valeur immense de ce concept est de se rassurer : tout cela est parfaitement normal ! En effet, nous ne sommes pas des machines et il est normal qu’un changement extérieur entraîne toutes sortes de transformations à l’intérieur de nous. Cela peut se faire au niveau de nos croyances, de nos priorités, de nos pensées, et donc de notre comportement. Avez-vous déjà remarqué comme, parfois, un changement semble en entraîner une cascade d’autres dans votre vie, parfois sans rapport apparent entre eux ? Pour ma part, je pense qu’il existe une énergie que l’on ne perçoit pas la plupart du temps et que l’univers nous aide à vivre des expériences qui nous font grandir. De manière plus tangible, les transformations intérieures provoquées par un changement conscient (le sommet de l’iceberg) engendrent des pensées et des comportements qui entraînent, tel « l’effet papillon », des changements dans le reste de votre univers.

A l’intérieur de soi

« Votre monde intérieur crée votre monde extérieur » dit T. Harv Eker dans son livre Les Secrets d’un Esprit Millionnaire.

Tout part de l’intérieur de nous, mais nous n’avons malheureusement pas suffisamment l’habitude d’y prêter attention. En effet, nous nous concentrons, la plupart du temps, uniquement sur les manifestations extérieures. Apprenez à connaître votre « Moi profond » et vous serez le maître de votre vie. Le concept de transitions de vie est véritablement précieux parce qu’il permet d’apprivoiser ce qui se passe en nous dans un moment clé comme un important changement de vie.

Comment savoir si l’on est sorti de la phase de transition ?

On le sait car on ressent alors un sentiment de soudaine clarté, de lucidité. Celui-ci peut éventuellement se manifester juste après une phase de flou particulièrement intense. C’est un peu comme si vous sortiez la tête de l’eau sans savoir que vous y étiez, comme se réveiller d’un rêve alors que l’on pensait être réveillé.

Des transitions de vie multiples

Comme mentionné plus haut, un changement en entraînant souvent un autre, plusieurs phases de transition peuvent se combiner. Un peu à la façon de tiroirs. Peut-être votre vie professionnelle se clarifiera-t-elle en premier. A moins qu’il ne s’agisse d’une relation qui vous semblera le seul point d’accroche pendant que tout le reste demeure flou… Soyez confiant, les choses vont se décanter petit à petit.

→ lire aussi : 5 clés pour bien vivre les transitions de vie

Ce thème vous parle ?

D’ici l’été, vous pourrez accéder à une méthode complète, pas-à-pas, pour apprivoiser et réussir vos changements de vie. Un e-coaching, accessible d’où vous voulez, quand vous voulez. Un condensé de prises de conscience, d’exercices pratiques, d’idées et astuces pour une vie extraordinaire ! Plus d’informations.