Se sentir libre de changer d’endroit aussi souvent qu’on en ressent l’envie, ou le besoin ; partir plusieurs fois par année en voyage (sans laisser des monceaux d’affaires et de frais derrière soi)… ça vous tente ?

Et si on s’allégeait ?

En cette fin d’année, ce temps d’offrir et de recevoir des cadeaux, ce temps de bilan également ; je vous invite à vous poser la question de votre relation au matériel. Vous sentez-vous léger ? encombré? Libre de vos mouvements ou enchainé à votre logement ?

Un ami me racontait l’autre jour, comme il aimerait voyager, mais s’en sent empêché : il a un très grand appartement, dont le loyer et les frais associés ne lui laissent aucune marge financière à la fin du mois. Il aimerait bien en partir et est conscient d’avoir trop de choses – ce qui le pèse. Mais la perspective de gérer le déménagement, ainsi que vendre/donner/débarrasser ses affaires le rebute. D’autant que même s’il est conscient d’avoir trop, et que ça le limite dans ses projets, il s’y est habitué et craint la « perte de confort » (assimilé à tord à la qualité de vie) en prenant un logement plus petit et mois cher. Je ne sais pas vous, mais personnellement, je trouve cela triste et douloureux.

Opération désencombrement

Pour ma part, j’ai fait le choix de me désencombrer, il y a un peu plus d’un an. Et ce précisément pour que mes possessions, le confort ou l’argent ne soient jamais un obstacle à mon évolution personnelle. Pour pouvoir vivre dans un cadre adapté à la phase de vie dans laquelle je me trouve. L’opération désencombrement, menée en octobre 2017, était pénible, mais en valait largement la peine !

Depuis, j’ai déménagé 5 fois, la dernière fois était hier. Quelques heures pour « faire mes bagages », puis un trajet en voiture (hier, une petite Suzuki), un ami pour m’aider, et en seulement 15-20 minutes c’était fait, 1 heure trajet aller-retour compris. Une heure après le départ, on prenait l’apéritif ! Quelle légèreté, j’en suis moi-même encore surprise. Même pas le temps de se faire mal au dos !

Découvrez mon processus de désencombrement

Avez-vous des projets, des envies, ou alors des choses dont vous ne voulez plus dans votre logement actuel ? Est-ce que la perspective du déménagement vous retient ? Si c’est le cas, ne vous jugez pas, mais sachez que cet encombrement, qui complique la vie, n’est pas une fatalité.

J’ai partagé, tout le processus que j’ai suivi pour me désencombrer, dans un livre, qui paraitra dans quelques mois, en avril 2018 : Désencombrement matériel, c’est parti ! aux Editions Jouvence. Un guide pratique dont vous êtes le héros pour prendre conscience de tout ce que l’on a à gagner à se désencombrer, les moyens d’y arriver, en douceur, puis rester ‘léger’.

D’ici là, n’hésitez pas à prendre contact avec moi pour en parler. Parfois un simple échange suffit à entrainer un déclic.

A venir :

  • Noël : pour que les cadeaux ne soient pas des boulets
  • Comment j’ai trouvé 2 fois un logement génial en 4 jours ?