Image-citation d'illustration de l'article En 2017, j’ai quitté en quelques mois, mon lieu de vie, la plus grande partie de mes possessions, mon appartement génial, mon copain et ses enfants, mon boulot et mes engagements associatifs et politiques. Partir seule, sans revenu, avec 20’000.- d’économies, « nomade » sans but précis, des possessions tenant dans une valise et deux sacs à dos ; et en guise d’entreprise, un blog de 10 mois d’existence, un concept d’atelier de développement personnel et un livre tout juste publié.

Oui, j’ai mis près de 2 ans et demi…

… à retrouver une stabilité dans mes conditions de vie, par étapes ; pour sentir que le changement permanent est derrière moi, avec ses phases d’introspection intenses, son questionnement permanent, et beaucoup de temps seule. Près de 2 ans et demi après mon départ, je retrouve la clarté, une vision limpide et sereine, toute ma vie devant. D’ores et déjà d’une richesse magique que je n’aurais même pas pu imaginer auparavant.

Le chemin aussi a été superbe

Souvent joyeux, notamment pendant la phase d’exploration (nov. 17-nov. 2018), plus difficile quand il s’est agi d’intégrer tout cela et de faire des choix dans toutes les dimensions de ma vie. En chemin, des centaines de rencontres, la naissance de relations superbes – de ces liens qu’on tisse en voyage ou dans des conditions difficiles -, la découverte d’une multitude de lieux, de modes et d’histoires de vie ; vivre à une dizaine d’endroits et partager des moments du quotidien avec une trentaine de personnes, pour quelques jours ou quelques mois. Quelle aventure, quel enrichissement! Faire tout ça le cœur ouvert.

Oui, l’année 2019 a été spéciale, intense, parfois difficile, avec énormément d’introspection profonde, souvent seule, des fluctuations. La lente construction conscience d’une nouvelle vie qui se précisait en moi, tout en prenant du temps à s’incarner dans la réalité. Vivre la boussole au cœur, à la force de ma foi en la vie, en mon intuition, en ce que je sentais émerger lentement ; effrayée aussi par le constat que je fonctionnais ainsi selon un autre référentiel que la plus grande partie du reste du monde.

Je pensais avoir dépassé mes peurs

En 2019, je les ai affronté dans ce qu’elles avaient de plus profond: arriver au bout de mes économies alors que mon activité en est encore à ses balbutiements, la solitude, la folie, l’enfermement,… Oui j’ai traversé quelques moments difficiles, mais très peu nombreux dans le fond, et presque uniquement dans les derniers mois.

Et surtout, des moments de Joie pure et intense comme je n’en avais jamais connu auparavant. La profonde satisfaction de me sentir accomplir quelque chose d’immense. Qui m’a coûté sur le moment (énergie), mais pour m’apporter la plus belle des récompenses pour tout le reste de ma vie.

Au final, c’est 2-3 années d’incertitude (et au début je ne l’ai pas vécu ainsi), de manque parfois (issu de mes choix: j’ai toujours misé sur le long terme sans jamais rechercher de sécurité immédiate), mais aussi de vécu riche et intense, d’énormément de découverte. Pour une vie de rêve, alignée à 100% avec mon Moi profond, la confiance absolue en la boussole de mon cœur, que j’ai appris à manier dans toutes ses subtilités, pour tout le reste de ma vie!

Même à ce jour, où plein de choses restent non-concrétisées dans ma vie (1000-1500.- de revenu mensuel, célibataire, un seul client et des tas projets en cours), je me sens illimitée, joyeuse, forte, comblée et confiante à 100%.

Je n’ai pas le moindre regret…

… du chemin parcouru ou des risques pris, et suis surtout confiante de vivre et vieillir sereinement. Pouvoir mourir sans le moindre regret. Plutôt avec la satisfaction immense d’avoir vécu à fond, et apporté la plus belle contribution possible, à mes proches, aux autres, au monde.

=> As-tu osé aussi, franchir le pas du changement?

=> Et si au contraire, tu sens en avoir besoin, de quoi as-tu peur?

Suggestions de lectures sur ce blog:

=> Qu’est-ce que tout cela vous inspire? Et si vous vous faisiez le cadeau de l’exprimer? 🙂