Apprivoiser et gérer ses transitions de vie – Témoignage

31 mai 2018 | Développement personnel

apprivoiser et gérer ses transitions de vieVoilà déjà 10 ans que j’ai lu Les transitions de vie (W. Bridges) pour la première fois. Ce concept m’a aidé à vivre sereinement de nombreux changements. Témoignage sur comment apprivoiser et gérer ses transitions de vie.

Ce que vous vivez est normal

Rien qu’en me disant que ce que je ressentais (flou et doute inexplicable, en apparence sans rapport avec ma personnalité) était normal, j’ai ressenti beaucoup plus de légèreté. Cette conscience m’a permis de mieux vivre le changement au quotidien, mais aussi de transformer ma relation même au changement. Je n’en avais plus peur ! Je savais que les doutes sont normaux. Ils font partie de l’évolution et cette phase en apparence « morte » prépare – en souterrain – à des changements spectaculaires. Par conséquent, je me suis mis à me dire que plus j’allais loin dans les changements (circonstances extérieures), plus je sortais de ma zone de confort et plus j’allais grandir intérieurement tout en donnant à ma vie une dimension supérieure.

Je l’ai fait parce que j’avais confiance en cette issue positive. J’ai initié volontairement d’énormes changements : quitter mon travail, changer complètement de domaine professionnel, me lancer dans une activité indépendante non-conventionnelle, transformer ma relation à l’argent, m’alléger de presque toutes mes possessions matérielles, quitter Genève où j’ai toujours vécu, devenir « nomade » (vivre en colocation et changer régulièrement d’endroit), mettre ma relation de couple en suspens…

Extérieurement, c’est assez radical. J’avais besoin d’un chantier intégral pour voir ce qu’il subsistait et construire sur des bases nouvelles, conscientes. J’ai pu le faire parce que j’ai beaucoup travaillé sur moi depuis des années et que je me sens suffisamment bien pour affronter ce vide intérieur et beaucoup de solitude. D’autre part, je sais que je dispose d’outils pour tracer mon chemin et ce même dans le brouillard. En effet, je suis connectée à mon intuition presque en permanence, de même que j’ai formulé des objectifs dans des moments de grande lucidité, ce qui me donne une direction, au-delà des doutes. Enfin, j’ai développé une discipline positive, faisant au quotidien tout ce qui me fait du bien, consciemment. Cela me permet de garder, presque en tout temps, un niveau d’énergie très élevé.

Apprivoiser et gérer ses transitions de vie demande temps et travail sur soi

Chacun de nous peut arriver à ce niveau de confiance, mais cela ne vient pas tout seul et surtout pas de l’extérieur. Il faut travailler sur soi, apprendre à se connaître en profondeur, augmenter son niveau de conscience, faire le choix de prendre la pleine responsabilité de sa vie, apprendre, s’inspirer de ceux qui ont réussi à faire ce que vous voulez atteindre.

J’ai vécu chaque jour de ces transitions, en pleine conscience, tenant un journal, vivant à fond, y compris l’inconfort. Bien que connaissant le concept de transition de vie, j’ai été surprise de ne pas ressentir beaucoup de doute ou d’inconfort. Il y a 2 semaines environ, j’ai senti que j’atteignais un pic (ou le fond). Je me suis alors dit :

« la seule chose que je sais, c’est que je ne sais pas ce que je veux ».

J’ai creusé encore et encore. J’ai beaucoup écrit, cherchant à laisser émerger, confiante que je pouvais creuser encore, que j’allais finir par trouver et remonter.

Un chemin qui se dessine

Il y a une semaine, j’ai senti des bribes d’évidences émerger, des morceaux de cartes, encore mal reliés entre eux. J’ai alors passé 2 jours à écrire, à essayer de clarifier ces morceaux d’évidences, de les connecter entre eux. J’ai senti quelque chose de grand émerger, un peu à l’image d’un plongeur qui remonte rapidement vers la surface et la lumière. En écrivant, en m’appliquant à moi-même des protocoles de PNL (en « m’auto-coachant », comme je le fais souvent), j’ai aidé à faire émerger une vision soudain limpide, en explorant tous les recoins. J’ai formulé de nouveaux objectifs, compris de nombreuses choses en amont, que je n’avais même pas réalisées jusqu’alors.

Le chemin n’est pas terminé, mais j’ai achevé une plongée majeure. Celle-ci a commencé plusieurs mois en amont du changement effectif (automne 2017, avec mon départ de mon boulot puis celui de Genève). Elle aura duré jusqu’à mi-mai 2018. Cela représente près d’un an et demi en tout !

En conclusion, les grandes réalisations demandent de grands chantiers ! Commencez petit, voyez grand ! Nous avons tous un potentiel infini de nous réaliser et de réaliser de grandes choses pour les autres et le monde, mais cela ne se fait pas seul. Cela demande beaucoup de travail sur soi et sur les circonstances de sa vie.

Afin de vous aider dans vos transitions de vie, je vous propose une première étape en répondant à ces questions :

Que voulez-vous ? Que voulez-vous accomplir ? Qui voulez-vous devenir ?

→ lire aussi : 5 clés pour bien vivre les transitions de vie

Ce thème vous parle ?

D’ici l’été, vous pourrez accéder à une méthode complète, pas-à-pas, pour apprivoiser et réussir vos changements de vie. Un e-coaching, accessible de où vous voulez, quand vous voulez. Un condensé de prises de conscience, exercices pratiques, idées et astuces pour une vie extraordinaire! Plus d’informations.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Logo du site Je veux une vie extraordinaire!

Construire sa réussite. Oser le changement.

Trouvez ici de l'inspiration, des idées et des outils pratiques pour booster votre réussite et vous créer la vie dont vous rêvez.

Pour recevoir le guide "10 techniques pour booster votre vie et surmonter l'insatisfaction" ainsi que des nouvelles, offres et bons plans mensuels (newsletter), il suffit de laisser vos noms et email ci-dessous.

Bonne visite!

Vous êtes maintenant inscrit. Merci!